Santé

Le défi : Nous méritons tous de jouir de la meilleure santé possible. Hélas, en Afrique et en Asie, les taux de maladies et de décès prématurés restent inacceptables. Chaque année, à l’échelle mondiale, plus de cinq millions d’enfants meurent avant leur cinquième anniversaire, et ce risque est deux fois plus élevé parmi les enfants nés dans la pauvreté. Les risques sont également élevés pour les femmes : la proportion de femmes qui ne survivent pas à l’accouchement est 14 fois plus élevée dans les pays en développement que dans les pays développés comme le Canada. Pour surmonter ce défi et atteindre les cibles d’amélioration de la santé mondiale, il faudra environ 18 millions de travailleurs de la santé de plus dans le monde d’ici 2030.

Notre solution : En collaboration avec les gouvernements, les institutions privées, les communautés locales et des experts mondiaux, nous investissons dans les systèmes de santé pour que tous – y compris les groupes marginalisés comme les femmes et les filles – jouissent de la meilleure santé possible. Nos programmes aident les gens à faire des choix sains et à obtenir des soins de qualité lorsqu’un problème survient, même dans les régions éloignées. Nous soutenons la sensibilisation à la santé publique, la formation de professionnels de toutes sortes et l’amélioration de diverses installations, des cliniques rurales de base aux centres spécialisés de traitement et de recherche d’envergure internationale.

Elle était « la femme qui perd tous les bébés »

Jennifer Yang est une journaliste primée qui travaille actuellement sur les questions d’identité et d’inégalité pour le Toronto Star.

Ebola, un an plus tard

Cet projet portait sur l’héritage du virus Ebola au Libéria et sur les mesures prises par ce pays pour prévenir une nouvelle épidémie.

Sauver des vies dans les montagnes afghanes

Tous les matins, la Dre Hajira fait sa tournée du service de maternité à l’hôpital de Faizabad, accompagnée d’autres médecins et professionnels en formation.

Les femmes apportent le changement

Jane Wanyama est la directrice générale de l’hôpital Aga Khan de Kisumu. Son poste de directrice générale est rare pour une femme en Afrique de l’Est – pour une femme n’importe où dans le monde, en fait. ​

Oser mettre au monde : Des sages-femmes sur la ligne de front

Les sages-femmes sont souvent sur la ligne de front des soins de santé dans les pays en développement. Elles offrent

Projet d’amélioration de l’accès à des services éducatifs de qualité (PASEQ)

Durée : 2014-2017 Lieu : Mali Portée : 160 500 (16 200 enfants du primaire et de la garderie; 144 300

Partenariat pour le développement humain en Afrique et en Asie (PAHDAA)

Durée : 2012-2018 Lieu : Afghanistan, Bangladesh, Burkina Faso, Canada, Égypte, Inde, Kenya, République kirghize, Madagascar, Mali, Mozambique, Pakistan, Tadjikistan,

Plan d’action pour le secteur de la santé en Afghanistan (HAPA)

Durée : 2015-2020 Lieu : Afghanistan Portée : 1,26 million (619 250 femmes et filles; 640 750 hommes et garçons) Budget

Initiative intégrée d’assainissement du réseau Aga Khan de développement

Durée : 2015-2019 Lieu : Inde Portée : 101 100 ménages; 528 écoles Budget : 44,2 M$ (gouvernement de l’Inde : 16,9 M$;