Banque de conférenciers

38 résultats trouvés
Page 1 de 2
  • Colombie-Britannique
  • Anglais
  • Français

Alim Fakirani

Alim Fakirani s’est toujours intéressé au travail de développement international. Cependant, son périple dans ce domaine a suivi un parcours plutôt tortueux. Après avoir terminé ses études de premier cycle à Montréal, il a amorcé des études supérieures en éducation. Il a été enseignant pendant quelques années, puis a décidé de chercher de nouvelles avenues stimulantes qui lui permettraient d’offrir ses compétences. Cela l’a mené dans un domaine qui l’avait toujours passionné.

Son expérience en tant qu’éducateur et programmeur l’a amené à travailler dans différents contextes. Il a travaillé à Montréal, à Vancouver, à Dar Es-Salaam, à Kinshasa et, plus récemment, dans diverses régions du Madagascar. Alim a constaté directement les nombreux effets bénéfiques de l’éducation dans les collectivités.

  • Colombie-Britannique
  • Anglais

Anna Kim

Anna a grandi en Ouzbékistan et a toujours su que l’éducation changerait le cours de sa vie. Elle a donc travaillé fort pour élargir ses horizons. Sa scolarité lui a permis de devenir une réelle citoyenne du monde. En effet, elle parle couramment le russe, le coréen et l’anglais, et elle défend aujourd’hui l’accès à l’éducation pour tous. Ayant elle-même fait l’expérience du pouvoir transformateur de l’éducation et des avenues que cela ouvre, Anna se consacre maintenant à aider les jeunes dans des pays en développement à poursuivre leurs rêves par le biais de l’éducation.

Anna détient une M.A. en relations internationales de l’Université Sogang de Séoul, en Corée du Sud, et elle travaille actuellement sur une deuxième M.A. en science politique à l’Université Simon Fraser.

  • Ontario
  • Anglais

Anum Dhalwani

La passion d’Anum pour le développement international vient d’une rencontre à la fois imprévue, brève et puissante avec une jeune fille de son âge. Ayant passé la plus grande partie de son enfance et de sa jeunesse au Pakistan, elle a toujours ressenti un lien avec la cause du développement mondial et avec le besoin de contribuer à des initiatives de développement communautaire durable. Son intérêt pour la Fondation Aga Khan Canada est né lorsqu’elle a examiné de près l’impact des projets de développement de la Fondation au niveau communautaire au Pakistan.

Anum détient un baccalauréat en économie du développement, et elle travaille actuellement comme associée de recherche de bailleurs de fonds pour l’Association pulmonaire.

  • Ontario
  • Anglais

Asif Pradhan

Asif Pradhan est un professionnel et bénévole enthousiaste qui possède une vaste expérience dans les secteurs public et privé, et ce dans les domaines du développement international, du développement durable, du conseil et de la formation. Asif est également passionné par l’innovation et la technologie, et prend plaisir à parler lors de conférences internationales. Lorsqu’il a fait du bénévolat dans la région montagneuse de Chitral, il a appris à vivre avec des troupeaux de moutons et divers autres animaux. Il a été surpris par le fait que certains enfants devaient marcher deux heures pour se rendre à l’école.

  • Colombie-Britannique
  • Anglais
  • Français

Attiya Hirji (Actuellement à l’étranger)

Bien qu’elle ait grandi au Canada, Attiya savait depuis l’enfance qu’elle voulait travailler à l’international dans le domaine du développement. Elle se passionne pour le travail avec les femmes et les enfants dans les secteurs de l’éducation et de la santé. Ses expériences à l’étranger comprennent du travail avec les enfants dans un orphelinat en Tanzanie et dans une école communautaire au Costa Rica. Plus récemment, elle a lancé sa propre entreprise sociale qui vise à offrir une éducation à de jeunes enfants dans des bidonvilles urbains. Attiya espère inspirer autrui à s’instruire sur des enjeux internationaux, à s’engager dans des dialogues significatifs et à agir pour faire une différence, même d’ici au Canada.

  • Ontario
  • Anglais

Azin Soltani

Azin est une professionnelle des communications établie à Toronto. Ses expériences variées dans les secteurs public, privé et à but non lucratif ont enrichi ses perspectives et l’ont dotée de vastes compétences professionnelles. Elle est une facilitatrice engageante et une oratrice vouée à inspirer un dialogue profond et à autonomiser divers publics afin qu’ils réfléchissent au développement international et aux questions d’intérêt mondial et qu’ils s’impliquent activement.

  • Colombie-Britannique
  • Anglais

Douglas Lau

En tant que spécialiste de la santé publique, Doug a travaillé avec des organisations non gouvernementales en Ouganda et en Tanzanie, et, plus récemment, avec ONU-Habitat au Kenya. Son expertise couvre les secteurs du VIH-sida, de la santé maternelle et infantile et du développement urbain dirigé par les jeunes. Son histoire témoigne des difficultés à accéder à des soins de santé maternelle de qualité dans les collectivités rurales et reculées d’Afrique de l’Est.

Doug possède un B.A. en relations internationales de l’Université de la Colombie-Britannique et une M.Sc. en sociologie politique de la London School of Economics. Il terminera bientôt une M.Sc. en santé publique à la London School of Hygiene and Tropical Medicine.

  • Ontario
  • Québec
  • Anglais
  • Français

Dr. Mario Santana Quintero

Mario Santana-Quintero est professeur adjoint au département de génie civil et environnemental de l’Université Carleton et membre du conseil d’administration du Conseil international des monuments et des sites (ICOMOS). Il a contribué activement à des projets de développement international en Afghanistan, au Cambodge, en Équateur, en Égypte, en Inde, en Jordanie, pour l’Autorité palestinienne, au Kazakhstan, au Liban, au Mexique, au Maroc, à Myanmar, en Syrie, au Pérou, en Tunisie, au Soudan et pour le Sultanat d’Oman. Il s’intéresse principalement au rôle de la documentation dans la conservation des sites du patrimoine culturel. Il a travaillé avec plusieurs organismes et institutions culturels internationaux, dont l’UNESCO, le Getty Conservation Institute et le PNUD.

  • Ontario
  • Québec
  • Anglais

Erin Gilchrist

Lorsqu’ils ont accès aux bonnes ressources, les gens peuvent transformer leurs vies et leurs communautés grâce au pouvoir de la production alimentaire. Erin a grandi dans une collectivité agricole, et ses contacts avec des agriculteurs au Ghana et au Kenya ont réveillé sa passion pour la sécurité alimentaire et l’accès équitable aux ressources. Elle a appris de précieuses leçons auprès de leaders communautaires et de femmes agricultrices, et elle croit au pouvoir d’une approche communautaire pour aborder les enjeux mondiaux.

Erin détient une maîtrise en économie politique du développement international de l’Université de Toronto, et elle travaille actuellement sur un certificat de second cycle en sécurité alimentaire. De plus, elle travaille pour l’amélioration de la santé, de la nutrition et de l’éducation au niveau international à titre d’agente de plaidoyer pour Résultats Canada.

  • Ontario
  • Anglais

Graeme Stewart-Wilson

Comme toute politique, la politique en matière de développement est locale. Pour Graeme, c’est curieusement par le biais de la littérature qu’il en a pris conscience. C’est de passer de ce constat à la pratique qui a motivé tout son travail ultérieur. Depuis 2014, Graeme a travaillé avec l’Académie nationale des sciences de l’Ouganda pour aider à mettre en place des capacités d’analyse et de conseil en matière de politique locale. Les intérêts de recherche actuels de Graeme incluent l’urbanisation et la dynamique des économies souterraines.

Graeme est titulaire d’un baccalauréat en arts et en sciences de l’Université Quest Canada à Squamish, en Colombie-Britannique, et il termine actuellement sa deuxième année du programme de maîtrise en affaires mondiales à l’École Munk de l’Université de Toronto.

  • Ontario
  • Québec
  • Anglais
  • Français

Hilary Clauson

Fille de deux enseignants, Hilary se passionne pour l’éducation et l’apprentissage tout au long de la vie. Son initiation au développement international a eu lieu dans une école primaire au Kenya, et sa carrière dans ce domaine a débuté avec un stage de la Fondation Aga Khan Canada au Bangladesh, où elle a appuyé l’éducation préscolaire dans certaines des collectivités les plus défavorisées du pays.

Hilary a étudié en deux langues dans cinq universités sur trois continents. Elle a obtenu entre autres une maîtrise en études africaines à l’Université Oxford. Guide depuis toute petite, Hilary est toujours prête et souriante (avec une boîte de biscuits à vendre!).

  • Ontario
  • Anglais

Jacqueline Stein

Jacqueline Stein détient une maîtrise en communications et développement internationaux de la City University London et a passé les dernières années à travailler à l’étranger pour différents organismes internationaux et entreprises en démarrage. Son travail l’a amenée partout au Canada, aux États-Unis, au Brésil, en Autriche, en Inde et en Zambie, et elle a beaucoup voyagé dans l’est, l’ouest et le sud de l’Afrique. Son mantra est « Aussi longtemps que nous vivons dans le monde, nous avons une responsabilité envers lui ». Elle se passionne pour les enjeux liés aux droits de la personne, en particulier en ce qui concerne les moyens de subsistance des femmes et des enfants, et pour la stimulation de la croissance économique par le biais du commerce responsable.

  • Alberta
  • Anglais

Jamie Charlebois

Jamie Charlebois détient une maîtrise en économie du développement de l’Université Dalhousie. Il a travaillé sur des projets de développement durable dans des régions rurales du Kenya, et il est récemment revenu d’un stage au Bangladesh organisé par la Fondation Aga Khan Canada. Durant ce stage, Jamie a travaillé sur des projets liés à l’agriculture et à la microfinance qui visaient à aider les petits agriculteurs à accéder aux marchés. Jamie a également travaillé avec une ONG qui accompagne des centaines d’organisations dans 68 pays tandis qu’elles apprennent à offrir des programmes locaux d’eau et d’assainissement. Il travaille maintenant à l’University of Calgary International pour aider les étudiants, les enseignants et le personnel à collaborer au développement et à la mise en œuvre de projets de développement avec des universités, des gouvernements et des organisations dans le monde entier.

 

  • Ontario
  • Québec
  • Anglais

Jennifer Fieldhouse

Jennifer aime réellement mobiliser les Canadiens autour du développement international. Son intérêt pour ce secteur remonte à son enfance, lorsqu’elle a vécu au Kenya, en Thaïlande et en Jamaïque. Adulte, elle a travaillé comme employée et comme bénévole avec différents organismes de développement international. Sa carrière professionnelle l’a amenée à recruter des consultants et des bénévoles pour des affectations internationales pendant plus de 20 ans, ce qui lui a permis d’amorcer de nombreuses « conversations mondiales ». Son récent voyage au Mozambique et en Tanzanie pour visiter des projets parrainés par la Fondation Aga Khan Canada l’a inspirée à partager le rôle que les Canadiens peuvent jouer pour aider autrui à l’échelle internationale. Une présentatrice et facilitatrice chevronnée, Jennifer saura vous donner des idées de ce que vous pouvez faire pour aider.

Jennifer apprécie tout particulièrement les occasions de partager ses histoires dans des écoles.

  • Ontario
  • Anglais

Jo-Anna Baxter

Jo-Anna a choisi de travailler en santé infantile internationale parce qu’elle se passionne pour la nutrition maternelle et infantile et pour la production de nouvelles connaissances susceptibles de sauver des vies. Elle a eu l’occasion de voir de première main les effets d’une bonne nutrition dans le cadre de ses projets de recherche en Ouganda et au Bangladesh. Ces expériences ont contribué à ses recherches continues sur le terrain. Née et élevée dans la pittoresque ville de Victoria, en C.?B., Jo-Anna est actuellement candidate au doctorat à l’Université de Toronto en sciences de la nutrition. Son doctorat est axé sur l’amélioration de la nutrition parmi les adolescentes et les jeunes femmes des régions rurales du Pakistan. Elle souhaite ainsi aider ces femmes à améliorer leur santé et à vivre des grossesses plus saines.

  • Ontario
  • Anglais

Joannes Paulus Yimbesalu

L’égalité des sexes et l’éducation sont deux sujets qui ont toujours occupé une place dans le cœur de Joannes. Sa mère, originaire du nord-ouest du Cameroun, n’a jamais eu l’occasion de finir ses études en raison des nombreux obstacles auxquels les femmes faisaient face à l’époque. Suite à cette expérience, elle s’est assuré d’inculquer à ses enfants l’importance d’une éducation de qualité. Joannes a hérité de cette énergie et s’est consacré à faire campagne pour l’accès aux études universitaires dans le cadre de conférences comme celles des Nations unies. En 2014, il s’est vu décerner le Prix du courage parmi les jeunes pour son rôle de leader dans la promotion de l’éducation dans les régions rurales défavorisées du Cameroun.

Joannes détient un diplôme en développement international de l’Université de la Colombie-Britannique. Il travaille actuellement sur un projet de l’Organisation mondiale de la santé lié à l’utilisation des téléphones intelligents par les travailleurs de la santé communautaire au Niger.

  • Colombie-Britannique
  • Anglais
  • Français

Julia Norman

Dès un très jeune âge, Julia s’est passionnée pour la justice sociale. Cet intérêt s’est spécialisé dans l’égalité entre les sexes et le développement communautaire à l’échelle internationale après une expérience de travail auprès de travailleuses journalières en Inde.

Après avoir obtenu un baccalauréat en science politique et en études hispaniques à Grenade, en Espagne (décerné par l’Université de Victoria), Julia a poursuivi ses études dans le domaine de la coopération internationale pour le développement à l’Institut HEGOA de la Universidad del País Vasco, à Bilbao, en Espagne. Bien que ses études universitaires lui aient permis d’acquérir les connaissances théoriques nécessaires pour aborder bon nombre d’enjeux internationaux, c’est en grande partie son expérience pratique en démarrage et en gestion d’organismes sans but lucratif à portée internationale qui motive et alimente sa passion.

  • Québec
  • Anglais
  • Français

Kari Mariska Pries

Kari soutient activement la cause de la participation citoyenne dans la construction d’une société solide et inclusive. Avec des diplômes en histoire, en géographie et en science politique, ainsi qu’une expérience professionnelle dans le domaine de la migration en Amérique centrale, elle appuie le développement de politiques responsables et collaboratives visant à bâtir des collectivités plus sécuritaires par le biais de conseils locaux et de l’engagement politique communautaire. Kari est une analyste du risque pays pour une entreprise de prévoyance basée à Londres.

  • Ontario
  • Québec
  • Anglais

Laura Husak

Laura se sert des systèmes alimentaires comme point d’entrée pour promouvoir le développement durable. Elle participe activement aux initiatives alimentaires locales et à l’éducation en durabilité. Animée par sa passion du développement durable, elle est partie au Népal, en Inde et au Sri Lanka pour y effectuer des recherches sur les innovations technologiques en agriculture dans le cadre de ses études de maîtrise en anthropologie et du programme de bourse de recherche du Centre de recherches pour le développement international (CRDI). Dans son rôle actuel au CRDI, Laura fait le pont entre les sciences et la société dans le contexte d’un fonds de recherche visant à améliorer la sécurité alimentaire des petits fermiers en Afrique, en Asie et en Amérique latine. Laura met à profit son expérience pour inspirer les jeunes à devenir des champions du développement dans leur communauté et à l’échelle internationale.

  • Ontario
  • Français

Manolli Ekra

Manolli Ekra est amoureuse des villes, et elle est une experte en développement urbain international. Elle comprend les défis exceptionnels auxquels nous faisons face aujourd’hui sur le plan de la planification et de l’organisation de nos villes. Elle a travaillé pendant deux ans pour un organisme sans but lucratif au Niger, un des pays les plus pauvres au monde. Dans le cadre de ce mandat, elle travaillait sur l’autonomisation des femmes et des jeunes et sur la création de nouvelles opportunités pour eux, en particulier dans l’économie verte. Elle est revenue au Canada afin de faire une contribution différente et d’aider à « bâtir des ponts » avec les pays en développement. Toronto est la ville la plus diversifiée du Canada, et elle fait face à ses propres défis en matière de verdissement. Elle tente d’être un modèle pour d’autres villes, et tous les pays suivent ses progrès de près. Selon elle, elle est exactement là où elle doit être!