Ce que nous faisons

Près de la moitié de la population mondiale, soit plus de 3,5 milliards de personnes, vit avec moins de 2,50 dollars par jour. Plus de 700 milliards de personnes vivent dans l’extrême pauvreté (moins de 1,90 dollar par jour), la plupart en Afrique et en Asie.

La Fondation Aga Khan Canada s’attaque aux racines de la pauvreté au moyen d’un ensemble de programmes holistiques interreliés. Ces initiatives, qui ciblent notamment les groupes marginalisés comme les femmes et les filles, répondent aux besoins les plus urgents de la population et permettent aux gens de réaliser leur plein potentiel.

Nos programmes visent à garantir l’accès à une éducation et à des soins de santé de qualité, à assurer la sécurité alimentaire, à améliorer le bien-être économique et à développer des collectivités et des sociétés résilientes. Nous offrons des ressources humaines, financières et techniques à certaines des communautés les plus pauvres et les plus marginalisées du monde, en mettant l’accent sur les femmes et les filles, par le biais de l’investissement dans le potentiel humain, du développement d’opportunités et de l’amélioration de la qualité de vie.

Des fondations pour un avenir meilleur : Illustration du soutien canadien à l’éducation des filles dans des contextes de crise

Les investissements canadiens dans l’éducation font toute la différence pour les filles et les jeunes femmes.

Fondations pour un avenir meilleur : Illustration du soutien canadien aux systèmes éducatifs en Afrique et en Asie

Les investissements canadiens dans l’éducation font toute la différence pour les filles et les garçons d’Afrique et d’Asie. Le programme

Une série d’événements heureux : de stagiaire à directeur financier

À la fin de son stage en février 2019, Inam voulait partir explorer le Tadjikistan et l’Asie centrale. Mais la pandémie de COVID-19 a changé ses plans.

Entretien avec Jennifer Elms, conseillère en matière de genre à la Fondation Aga Khan Canada et la Fondation Aga Khan États-Unis

Je pense que la COVID 19 aura des répercussions et des implications durables qui pourraient nous faire reculer, ou qui le font déjà.

Entretien avec Yasmin Karim, conseillère régionale en matière de genre, Fondation Aga Khan Pakistan

Au cours de ma carrière, j’ai vu évoluer et émerger de nombreux défenseurs de l’égalité entre les genres. La société s’est également transformée.

Entretien avec Zohra Bano, conseillère régionale en matière de genre, Fondation Aga Khan

Le discours sur le genre est un phénomène évolutif et changeant, et il diffère d’un âge à l’autre, d’un contexte à l’autre, d’un moment à l’autre.

Entretien avec Nyambura Gathumbi, conseillère régionale en matière de genre, Fondation Aga Khan Afrique de l’Est

Mon grand espoir pour l’avenir est que nous puissions transformer notre façon de penser et changer notre mentalité à l’égard des questions de genre.

Dans leurs mots : L’égalité entre les genres et le développement international

Nous nous sommes assis avec quatre de ces conseillers et conseillères de l’AKDN pour parler de travail des professionnels en égalité entre les genres.

Tirer le meilleur parti d’une « année perdue » : la bénévole Inaara Jivraj revient sur une année de travail et d’apprentissage à domicile

Bénévole de longue date pour la Fondation, Inaara est un excellent exemple d’une jeune motivée et ambitieuse qui envisage l’avenir avec optimisme et espoir.