Ce que nous faisons

Près de la moitié de la population mondiale, soit plus de 3,5 milliards de personnes, vit avec moins de 2,50 dollars par jour. Plus de 1,3 milliard de personnes vivent dans l’extrême pauvreté (moins de 1,25 dollar par jour), la plupart en Afrique et en Asie.

La Fondation Aga Khan Canada s’attaque aux racines de la pauvreté au moyen d’un ensemble de programmes holistiques interreliés. Ces initiatives, qui ciblent notamment les groupes marginalisés comme les femmes et les filles, répondent aux besoins les plus urgents de la population et permettent aux gens de réaliser leur plein potentiel.

Nos programmes visent à garantir l’accès à une éducation et à des soins de santé de qualité, à assurer la sécurité alimentaire, à améliorer le bien-être économique et à développer des collectivités et des sociétés résilientes.

Le rôle des motocyclettes dans l’autonomisation des femmes : un compte rendu terrain de l’Afghanistan

Conrad Koczorowski est gestionnaire au sein de l’équipe des programmes de la Fondation Aga Khan Canada. Il chapeaute des projets

Elle était « la femme qui perd tous les bébés »

Jennifer Yang est une journaliste primée qui travaille actuellement sur les questions d’identité et d’inégalité pour le Toronto Star.

Dompter les eaux au Bangladesh

Frédérick Lavoie est un journaliste indépendant et écrivain québécois. Depuis 2008, il a été basé à Moscou, Mumbai et Chicago.

L’école à la chaîne

Peut-on enseigner comme on fabrique des Big Macs?

« Migration avec dignité » : L’histoire d’une nation menacée par la mer

Cet projet portait sur le pays de Kiribati et sur ce que font ses résidents les plus vulnérables pour composer avec la hausse du niveau de la mer et le changement climatique.

Ebola, un an plus tard

Cet projet portait sur l’héritage du virus Ebola au Libéria et sur les mesures prises par ce pays pour prévenir une nouvelle épidémie.

Les droit des femmes en Afghanistan – gains et risques

Cet projet portait sur les droits des femmes en Afghanistan après le départ de l’OTAN.

« Safe house » – le mariage d’enfants et la « saison de l’excision »

Cet projet de journalisme portait sur le mariage d’enfants et la mutilation génitale féminine (MGF) en Tanzanie.

Semer les graines du potentiel – Les femmes

Le programme a transformé des vies dans la salle de classe, mais il a également relevé les femmes dans la communauté.