Mobiliser les Canadiens

Le défi : Pour que les efforts de développement international portent fruit, une communauté mondiale informée et engagée est indispensable. La majorité des Canadiens et Canadiennes affirment que les pays comme le Canada ont la responsabilité d’aider les pays moins riches, mais moins de la moitié d’entre eux disent bien connaître le développement international, et seulement un sur cinq donne à cette cause.

Notre solution : Au Canada, nous mettons en œuvre une série d’initiatives pour mobiliser les Canadiens et Canadiennes d’un océan à l’autre et les renseigner sur des enjeux mondiaux vitaux. Que ce soit par des ressources pédagogiques, des expositions itinérantes, des campagnes de financement ou des stages internationaux, nous mobilisons le meilleur des compétences, de l’expertise et des fonds de notre pays pour bâtir un avenir meilleur pour tous.

Les champions du développement

Les champions du développement étaient des conteurs qui présentaient leurs expériences internationales à des auditoires d’un bout à l’autre du pays.

La Bourse de journalisme en développement international

La Bourse de journalisme en développement international encourageait les journalistes à repousser les frontières de la couverture internationale quotidienne – qui est souvent axée sur les catastrophes ou les crises – et a établi de nouvelles normes pour le journalisme sur le monde en développement.

L’eau courante

Le Programme de stages pour jeunes en développement international aide les jeunes professionnels canadiens à lancer une carrière en développement en travaillant pour une organisation d’accueil en Afrique ou en Asie. Le programme est soutenu par le gouvernement du Canada et la Fondation Aga Khan Canada, grâce aux fonds recueillis par World Partnership Walk and Golf.

Le monde auquel nous aspirons

Les Objectifs de développement durable (ODD), qu’on appelle parfois les Objectifs mondiaux, constituent un mouvement international qui vise à briser

Toucher les plus vulnérables

Jackie, une femme née à Montréal, a été affectée à Dushanbe, au Tadjikistan, dans le cadre du Programme de stages de la Fondation Aga Khan Canada.

Une ville sans pareil, au caractère jeune et innovateur

Rosie Jervase faisait partie de la cohorte 2018-2019 du Programme de bourses internationales pour la jeunesse. Elle a été placée à l’Institut East Africa de l’Université Aga Khan à Nairobi.

Il faut voir l’autre comme nous voulons être vus

Taylor Marlow faisait partie de la cohorte 2018-2019 du programme de bourses internationales pour la jeunesse. Elle a été placée à l’Agence Aga Khan pour l’habitat à Douchanbé, au Tadjikistan.

Le rôle des motocyclettes dans l’autonomisation des femmes : un compte rendu terrain de l’Afghanistan

Conrad Koczorowski est gestionnaire au sein de l’équipe des programmes de la Fondation Aga Khan Canada. Il chapeaute des projets

Elle était « la femme qui perd tous les bébés »

Jennifer Yang est une journaliste primée qui travaille actuellement sur les questions d’identité et d’inégalité pour le Toronto Star.