Éducation

Le défi : Un bon système d’éducation met l’énergie et la matière grise au service de l’avenir. Dans les faits, à travers le monde, plus de 260 millions d’enfants ne sont pas scolarisés et 15 millions de filles n’entreront jamais dans une salle de classe. La moitié des enfants et des adolescents sont en dessous des seuils minimaux en lecture et en mathématiques, et sur les 123 millions de jeunes analphabètes du monde, 62 % sont des filles. Ces lacunes se traduisent par un monde dans lequel de nombreuses personnes sont laissées pour compte dès leur plus jeune âge, ne réalisant jamais leur plein potentiel.

Notre solution : Des programmes préscolaires à l’enseignement supérieur, nous finançons la formation des enseignants et de la direction dans le but d’éliminer les obstacles à l’éducation des femmes et des filles. Nous soutenons les politiques et la recherche afin de développer et de déployer à grande échelle des solutions abordables et innovantes pour améliorer la qualité et l’accessibilité des systèmes scolaires publics pour les enfants les plus démunis de la planète.

L’école à la chaîne

Peut-on enseigner comme on fabrique des Big Macs?

Semer les graines du potentiel – Les femmes

Le programme a transformé des vies dans la salle de classe, mais il a également relevé les femmes dans la communauté.

Semer les graines de l’avenir – Les enseignants

De nouvelles opportunités au bout de leurs doigts

Par Tracey Evans, gestionnaire de programme pour la Fondation Aga Khan Canada La Fondation Aga Khan a des programmes d’éducation

Semer les graines de l’avenir

On dit que les mille premiers jours de la vie d’un enfant préparent le terrain pour sa croissance future.

Oser mettre au monde : Des sages-femmes sur la ligne de front

Les sages-femmes sont souvent sur la ligne de front des soins de santé dans les pays en développement. Elles offrent

Voici Mwatime

Les quelque 1,1 milliard de filles dans le monde sont une source de pouvoir, d’énergie et de créativité. Lorsqu’elles ont

Des nouvelles du terrain: Courir la distance

Aditya Rau faisait partie de la cohorte 2017-2018 du Programme international de bourses de jeunes. Il a fait son stage

Des nouvelles du terrain: Ode à Ali

Gautham Krishnaraj faisait partie de la cohorte 2017-2018 du Programme international de bourses de jeunes. Il a fait son stage