L’éducation des filles: investir dans l’avenir de l’Afghanistan

AKFC | Education, Afghanistan

Chaque pays a besoin de dirigeants qui possèdent les outils, les connaissances et la confiance nécessaires pour construire des bases solides pour le développement.

La scolarité des filles est vitale à l’avenir de l’Afghanistan, qui se classe presque en bas de l’Indice du développement humain. Il est prouvé que les investissements en éducation améliorent l’issue du développement tout en augmentant le revenu et l’estime de soi des femmes. Malgré les récents progrès, l’Afghanistan affiche l’un des plus faibles taux d’inscription et de rétention scolaire au monde. Quarante-deux pour cent des filles ne terminent pas leur éducation primaire, et seule une femme sur dix sait lire ou écrire.

Depuis 2008, la Fondation soutient des efforts holistiques pour améliorer l’éducation des filles et des femmes dans 24 districts de quatre provinces : Badakhchan, Baghlân, Bâmiyân et Parwân. À l’aide d’une approche collaborative visant l’amélioration de l’école dans son ensemble, la Fondation et ses partenaires ont augmenté les taux d’inscription et gardé les filles à l’école en améliorant la qualité des écoles et de l’enseignement tout en consolidant le soutien des parents, de la communauté et du gouvernement. À ce jour, 175 000 filles ont pu aller à l’école et poursuivre leurs études.

AKFC | Education, Afghanistan

Afin de maintenir l’éducation des filles à long terme, l’approche dépasse le cadre des salles de classe. Elle soutient non seulement les filles d’âge scolaire, mais également celles d’âge préscolaire, les familles, les enseignants, les administrateurs, les leaders communautaires et les représentants gouvernementaux qui prennent des décisions qui influencent les occasions d’apprentissage des filles. Un fonds d’intervention flexible soutient le transport, le perfectionnement des enseignants, la préparation aux examens, l’amélioration des établissements scolaires et les initiatives dirigées par la communauté pour soutenir l’éducation des filles.

AKFC | Education, Afghanistan

Grâce à ces efforts, plus de filles s’inscrivent à l’école et y demeurent durant les années de transition cruciales. Elles sont également nombreuses à devenir enseignantes, souvent dans leur propre communauté, ce qui contribue à résoudre la pénurie d’enseignantes qualifiées. Dans les régions où nous travaillons, 93 % des filles d’âge préscolaire commencent la première année, et 95 % d’entre elles continuent leurs études de la 9e à la 10e année, un tournant crucial alors que de nombreux parents se soucient des perspectives de mariage de leurs filles.

Notre programme soutient également les filles afin de les aider à passer les examens d’admission à l’université. À l’échelle nationale, seule une personne sur dix ayant passé l’examen d’admission est une femme. Dans la région bénéficiant du programme, près de 60 % des filles diplômées passent maintenant leur examen, et plus de la moitié d’entre elles le réussissent.

AKFC | Education, Afghanistan

Pour améliorer la qualité de l’éducation, la Fondation soutient des programmes qui créent des environnements d’apprentissage dynamiques pour la prochaine génération. Nous investissons dans les systèmes d’éducation et dans la formation des enseignants de tous les niveaux d’apprentissage, de la petite enfance au primaire, et du secondaire aux niveaux supérieurs. De plus, nous impliquons les communautés dans la planification pédagogique et l’administration pour renforcer leur capacité de soutenir la scolarité dans leurs villages et leurs districts à long terme.