Fondations pour l’éducation et l’autonomisation (F4EE)

Durée : 2020-2025

Lieu : Kenya, Madagascar, Mozambique, Tanzanie, Ouganda

Portée : 1,8 million de personnes (952 641 F, 942 391 H)

Budget : 57,6 M$ (Affaires mondiales Canada : 49 M$, Fondation : 8,6 M$)

Description :

Fondations pour l’éducation et l’autonomisation (F4EE) vise à améliorer les systèmes éducatifs au niveau préprimaire et primaire, et à renforcer l’autonomisation des femmes et l’égalité entre les genres. Le programme s’attaquera aux barrières sexospécifiques, sociales, culturelles et économiques auxquelles les femmes et les filles sont confrontées pour accéder à l’éducation, prendre des décisions qui touchent leur vie et améliorer leurs résultats d’apprentissage. Pour F4EE, il s’agit là d’étapes clés vers le respect de leurs droits fondamentaux.

F4EE est constitué de trois composantes intégrées :

Fondations pour l’apprentissage (F4L)

Un système éducatif solide canalise l’énergie et la matière grise vers un avenir meilleur. Mais dans le monde entier, des lacunes importantes en matière d’éducation signifient que de nombreuses personnes sont privées d’opportunités et n’atteignent pas leur plein potentiel à l’âge adulte. Fondations pour l’apprentissage (F4L) formera et équipera les étudiants, les enseignants, les chefs d’établissement, les familles, les communautés, les organisations de la société civile et les responsables gouvernementaux avec les connaissances, les compétences, les attitudes et les valeurs nécessaires pour promouvoir des systèmes éducatifs de qualité plus pluralistes et sensibles au genre au Kenya, en Tanzanie et en Ouganda.

Faire progresser l’égalité entre les genres par la société civile (AGECS)

Les filles et les femmes sont souvent confrontées à des barrières sociales pour accéder aux ressources financières, aux soins de santé, à l’éducation et à d’autres services de développement durable. Ces barrières les maintiennent enfermées dans des cycles de pauvreté générationnelle. En renforçant les capacités des organisations locales de la société civile qui travaillent sur l’égalité entre les genres et l’autonomisation des femmes, y compris un soutien ciblé aux organisations de femmes, le programme AGECS s’attaquera, dans chaque pays d’intervention, aux barrières socioculturelles qui empêchent les femmes et les filles d’avancer vers un changement transformateur.

Promouvoir les champions canadiens du développement (ACCD)

En tant que citoyens du monde, les Canadiens et les Canadiennes ont un rôle essentiel à jouer dans le développement international. Le programme ACCD fera progresser leurs connaissances et leur sensibilisation aux questions liées à la prestation d’une éducation de qualité en Afrique – ainsi qu’à une série d’autres questions et thèmes liés au développement mondial – par le biais de diverses initiatives emblématiques qui offrent aux Canadiens une voie vers des niveaux enrichis d’engagement et de participation.

Ces composantes permettront au programme F4EE de/d’ :

  • Renforcer l’offre d’une éducation préprimaire et primaire de qualité, sensible au genre et inclusive, ainsi que d’autres services de développement social.
  • Réduire les obstacles sociaux et liés au genre à l’utilisation des services d’éducation et d’autres services de développement durable.
  • Engager des intervenants internationaux et canadiens dans des recherches, des dialogues et des programmes de développement sensibles au genre et fondés sur des données probantes.