Fondations pour la santé et l’autonomisation (F4HE)

Durée : 2020-2025

Lieu : Afghanistan, Inde, République kirghize, Pakistan, Tadjikistan

Portée : 1,08 million de personnes (612 875 F et 466 873 H)

Budget : 67,3 M$ (Affaires mondiales Canada : 49 M$; Fondation : 18,3 M$)

Description :

Le programme Fondations pour la santé et l’autonomisation (F4HE) vise à améliorer la santé et le bien-être et à renforcer le développement et l’autonomisation des femmes, des filles, de leur famille et de leur communauté.

Cette initiative est constituée de quatre composantes intégrées :

Fondations pour la santé (F4H)

Le double fardeau des maladies infectieuses et non transmissibles représente un défi croissant pour les systèmes de santé dans le monde en développement. La composante F4H améliorera la santé des mères, des nouveau-nés, des enfants et des adolescents, renforcera les services de santé sexuelle et reproductive, et s’attaquera à l’incidence accrue des maladies non transmissibles, en fortifiant les systèmes de façon à répondre à cette double charge dans les zones géographiques du projet. Le programme se concentrera sur un large éventail de questions relatives à la santé et aux droits sexuels et génésiques, en particulier pour les adolescentes, et sur certaines maladies non transmissibles telles que le cancer du col de l’utérus et du sein, la santé mentale et la nutrition (en particulier pour les femmes et les adolescentes), afin d’atténuer les cycles intergénérationnels de mauvais résultats sanitaires.

Fondations pour les enfants (F4C)

Les premières années d’un enfant sont déterminantes pour son développement futur. Dans le cadre de l’initiative F4C, les programmes de développement de la petite enfance seront intégrés aux programmes de santé pour permettre aux parents, aux soignants et aux prestataires de soins de santé de soutenir et de promouvoir le développement holistique de l’enfant, afin que la prochaine génération puisse s’épanouir sur le plan social, affectif, cognitif et physique.

Faire progresser l’égalité entre les genres par la société civile (AGECS)

Les femmes, les adolescents et les jeunes enfants n’ont souvent pas accès aux connaissances, aux services et au soutien dont ils ont besoin pour protéger et promouvoir leur santé, y compris l’engagement des hommes en tant que partenaires de soutien et parents dans la résolution de ces problèmes. En renforçant les capacités des groupes de la société civile dirigés par des femmes et des adolescents à s’engager davantage vis-à-vis des besoins de santé de leurs communautés, le programme AGECS aidera les structures, les institutions et les dirigeants communautaires à s’attaquer aux barrières sociales et liées au genre et à favoriser une gouvernance inclusive.

Promouvoir les champions canadiens du développement (ACCD)

En tant que citoyens du monde, les Canadiennes et les Canadiens ont un rôle essentiel à jouer dans le développement international. La composante ACCD fera progresser les connaissances des Canadiens et Canadiennes et les sensibilisera aux questions relatives à la prestation de soins de santé de qualité en Asie centrale – ainsi qu’à une série d’autres questions et thèmes liés au développement mondial – par le biais d’une série d’initiatives emblématiques qui offrent à la population canadienne une voie vers des niveaux d’engagement et de participation plus élevés.

Par le biais de ces composantes intégrées, le programme F4HE :

  • Renforcera la prestation de services de qualité, adaptés au genre et inclusifs, afin d’améliorer la santé des mères, des nouveau-nés, des enfants et des adolescents, la santé sexuelle et reproductive et le développement de la petite enfance.
  • Réduire les obstacles sociaux et liés au genre en ce qui concerne l’utilisation et la mise en œuvre de ces services.
  • Engager les intervenants internationaux et canadiens dans des recherches, des dialogues et des programmes de développement sensibles au genre et fondés sur des données probantes.